Shop

La simulation en santé au Maroc: le train à grande vitesse!

Fouad Marhar
Cite La simulation en santé au Maroc: le train à grande vitesse! icon
Share La simulation en santé au Maroc: le train à grande vitesse! icon
$title

Fouad Marhar est l’auteur de cet intéressant reportage sur l’un des plus importants événements de simulation de santé en Afrique du Nord : HTIC 2024 (Healthcare Training and Innovation Conference) à Fès.

Les 22-23 et 24 Février 2024 avait lieu un évènement important pour la communauté de simulation internationale : HTIC 2024 (Healthcare Training and Innovation Conference) organisée par la société savante Morocco Sim, ou Société Marocaine de Simulation en Santé, à la faculté de médecine et de pharmacie et de médecine dentaire de Fès.

Il est quasiment impossible de faire un tour exhaustif de l’ensemble des contenus présenté lors cet évènement mais on peut néanmoins témoigner par cet article de la dynamique de la simulation en santé au Maroc et bien au-delà.

Les chiffres sont parlants pour une conférence qui n’est qu’à sa 3ème édition seulement. La conférence a réuni presque 900 participants dont plus de la moitié étaient des étudiants en sciences de santé et de toutes les filières de soins.

Un congrès plébiscité par la jeune génération qui vit cet événement “comme une fête de la pédagogie” avec leurs enseignants et qui souhaitent “en avoir encore plus chaque année”.

Plutôt qu’une description de l’ensemble des modules et des sessions disponibles (plus de 112 ateliers/conférences), avec plus de 250 animateurs, j’ai choisi de vous faire vivre mon expérience lors de ses 3 jours de travail intenses dans une ambiance de célébration de l’éducation en santé.

Le ring 360°

Incontestable fil rouge du congrès, cette session, un peu en marge du centre du congrès, a été organisée en partenariat avec La société Laerdal et leur partenaire marocain Reacting. Un grand Ring de sport de combat installé au milieu d’une grande salle avec des gradins permettant aux apprenants et aux observateurs de voir la scène. L’idée véhiculée est celle d’un combat face à la mort quand il s’agit de situations critiques pour les patients. Deux écrans géants complètent cette installation pour ne rater aucun angle d’action. Pendant les 3 jours de la conférence, le Ring a mis en situation des scénarios complets avec débriefing des formateurs référents et discussion avec le public. Un endroit où la concentration des apprenants se mêlait à l’œil attentif des observateurs prêts à donner du feedback de manière constructive.

Les organisateurs parlent d’une “compétition mentale et cognitive” pour apprendre le plus de cet évènement. L’expérientiel de Kolbe par excellence. Nul doute que les apprenants, volontaires parmi tous les étudiants, se souviendront de cet évènement pédagogique pendant longtemps.

La jeunesse

Un fait marquant et unique de ce rassemblement est la présence massive (sur invitation de la Morocco Sim) de jeunes étudiants en médecine de la Faculté d’accueil du congrès. L’ensemble des promotions de la 1ère à la dernière année de médecine est conviée à participer aux sessions de formation et de simulation pendant les 3 jours. Les filières de soins paramédicales sont aussi invitées pour préparer la jeunesse à l’interprofessionnalité. Certains d’entre eux (36 étudiants au total), bénévoles et encore plus motivés représentent la Task Force qui permet d’épauler les organisateurs de la construction des sessions jusqu’à l’accueil des participants. Ces jeunes soignants en formation seront ensuite invités à participer à l’édition de l’année prochaine pour pouvoir assister à toutes les sessions à leur guise. Les interludes musicaux pendant les pauses cafés ont permis de découvrir des talents de danseurs et de chanteurs prometteurs, avec une très belle symbiose formateurs/apprenants. Mais, dès la pause finie, tout le monde s’empresse de retourner au travail dans une des 112 sessions proposées tout au long des 3 jours de conférence.

L’exercice “Mass Casualty” ou médecine de catastrophe

Les situations de médecine de catastrophe sont, on le sait, des événements marquants pour les soignants. C’est la raison pour laquelle le comité d’organisation a profité de la présence de tous les étudiants pour leur proposer un training sur un cas grandeur nature d’attentat à la bombe avec afflux massif de victimes. Une équipe de soignants multidisciplinaire, un COS (Commandant des Opérations de Secours), un triage rapide selon la classification en codes couleurs en vigueur, de la fumée, de la pluie artificielle et l’installation d’un PMA (Poste médical avancé) dans le hall des exhibitions ont rendu l’expérience très réaliste. Le scénario s’est même terminé par une conférence de presse simulée ou le COS et la responsable média devaient répondre à des journalistes toujours plus curieux et sensationnalistes. Une belle maîtrise de cet exercice par l’équipe pédagogique présente sans oublier des PS (Patients simulés) victimes très engagés, avec un moulage (maquillage plaie et blessures) professionnel.

L’industrie

A la HealthCare Training & Innovation Conference, c’est simple. Les distributeurs de matériels de simulation principaux ne manquent jamais à l’appel : Promamec, MHS et Reacting sont un soutien permanent de l’événement, mais aussi Skills Meducation et Mediot de santé digitale. Il permettent aux congressistes de tester les dernières nouveautés en termes de simulateurs chirurgicaux, de casques de RV (réalité Virtuelle) ou encore de s’exercer aux techniques de soins de base avec, par exemple, la traditionnelle course de massage cardiaque. Les congressistes ont bénéficié de temps d’échange important avec les membres de l’industrie présents et les responsables de programmes de simulation en santé ont pu poser toutes leurs questions aux experts produits avant de faire leur choix pour leur centre. 

L’ouverture internationale

Le Maroc bien entendu, mais aussi la Tunisie, le Sénégal, Le Mali, Le Congo, Le Tchad, la France, La Belgique, La Suisse, Le Portugal, les USA, et le Canada, pour ne citer que ces pays, étaient représentés lors de cette édition. Une conférence exceptionnelle, en distanciel, avec le pionnier de la simulation David Gaba nous a permis de nous projeter dans le futur de notre discipline avec un regard très visionnaire. Le CMS (Center For Medical Simulation) de Boston a fait le déplacement en la personne de Lon Setnik. Le SESAM (Société Européenne de Simulation), et l’ABASS (Association Bourguignonne de Simulation en Santé) ont envoyé leurs présidents pour la première fois, marquant un partenariat sur le long terme assuré. 

Au total, je crois qu’il faut adresser un grand bravo à l’organisation de ce congrès qui a su proposer une qualité scientifique de haut niveau dans une ambiance familiale et festive. Bravo donc à toute la team de la Morocco Sim et son monsieur Simu National, le Pr Mouhaoui Mohammed. 

Prof. Mohammed Mouhaoui

L’équipe Morocco Sim vous donne RDV dans une année à la 4ème édition à Oujda, une édition qui sera certainement encore plus sensationnelle.

LIRE AUSSI

Fouad Marhar
Author

Fouad Marhar

MD (Anesthesia-Critical care-Pain Medicine) International simulation Expert, Consultant Coach in Healthcare E-Health enthusiast View all Posts

Laisser un commentaire

Join our newsletter

All the sim news, straight to your inbox.
Receive monthly the best research, innovations and stories on healthcare simulation

Join our newsletter

Most Read

Check out SIMZINE's most popular articles