Shop

Jamais la première fois sur un vrai patient: Rapport du Centre de Simulation Masso Pierre au Cameroun

Georges Bwelle
Cite Jamais la première fois sur un vrai patient: Rapport du Centre de Simulation Masso Pierre au Cameroun icon
Share Jamais la première fois sur un vrai patient: Rapport du Centre de Simulation Masso Pierre au Cameroun icon
$title

Dans cet article, nous nous rendons au Cameroun pour découvrir le fonctionnement du centre de simulation Masso Pierre et de l’association ASCOVIME, dont l’objectif est de garantir des soins de santé de qualité à l’ensemble de la population.

En Afrique et plus particulièrement au Cameroun, une grande partie de la population n’a pas accès aux soins de santé de qualité. Certains se soignent par la médecine traditionnelle, d’autres nient la maladie ou tentent de l’ignorer. Ceci peut s’expliquer par le manqué d’infrastructures tels que les hôpitaux ou les routes pour s’y rendre. Parfois ce sont les médecins ou le matériel qui manquent. Tous ces facteurs entraînent une augmentation de la souffrance et de la mortalité. Nous pensons qu’une mise à jour concernant les nouvelles approches et techniques pas toujours enseignées en faculté de médecine est désirable, notamment les nouvelles techniques qui feront gagner du temps dans le suivi des patients. Par exemple, la circoncision masculine est une petite chirurgie de routine, mais si elle est mal réalisée, le patient risque de nombreux troubles, tels que des douleurs pendant les rapports sexuels, des troubles de l’érection, la rupture des canaux vésicaux, voir même l’infertilité.

La simulation médicale permet aux professionnels de santé d’acquérir et maintenir les techniques et gestes médicaux et paramédicaux sans risques pour les patients. Ceci est d’autant plus important pour des interventions à risque. Les instances sanitaires mondiales recommandent d’inclure la simulation médicale dans les formations de base ainsi que dans la formation continue du personnel. Malgré des efforts récents, l’écart entre l’offre et la demande des soins reste dans notre pays reste considérable.

Conscient des limites de nos capacités à atteindre tous les villages du Cameroun, nous avons décidé de miser sur la formation. L’Association des Compétences pour une Vie Meilleure (ASCOVIME) est une association à but non lucratif de type humanitaire qui travaille en collaboration avec le gouvernement camerounais, des entreprises, des bailleurs de fonds et personnes de bonne volonté pour la promotion de l’accès à des soins de santé et à l’éducation dans les villages du Cameroun. Dans le but d’atteindre cet objectif, l’association mise depuis environ trois années sur le renforcement de la formation des personnels de santé à travers des séminaires et des ateliers pratiques. Les cibles sont les étudiants et les professionnels dans tous les domaines de la santé. Ces ateliers sont organisées par des bénévoles de l’association et encadrés par des spécialistes de divers horizons, sous la supervision du fondateur et du directeur du centre.

Le complexe ASCOVIME est situé à Mbankomo, une banlieue de Yaoundé. Encore en construction, il abrite déjà un premier bâtiment, qui est « La maison du bénévole » et un autre « Le Centre de Simulation Masso Pierre (CSMP) en hommage au Professeur Masso Misse Pierre, éminent chirurgien Camerounais qui a marqué son temps. Le CSMP regroupe une salle de travaux pratiques et une grande salle où ont lieu les séminaires. Des caméras permettent de diffuser en temps réel les cours et les séances pratiques dans d’autres facultés de médecines partenaires, ou de les rediffuser lorsqu’un étudiant souhaiterait les retravailler. Le Dr. Fabrice Tientcheu, chirurgien viscéral et digestif, est le directeur du CSMP et le Dr. Léonie Daya, médecin anesthésiste, sa directrice adjointe. Mr. Gaby Guembou et son associé sont responsables de la logistique et des statistiques. Le centre a une secrétaire. Du personnel supplémentaire peut être mobilisé selon les activités.

Un message concernant une formation est partagé sur les réseaux en précisant les modalités de participation. Les séances gratuites regroupent 20 à 30 participants selon la capacité des moniteurs et des considérations logistiques. Le transport des participants au centre est assuré par l’association. Nos partenaires, notamment des laboratoires pharmaceutiques, participent parfois financièrement à ces projets.

Les spécialités médicales concernées par la simulation sont la chirurgie, la médecine d’urgence, la gynécologie-obstétrique et les soins intensifs. Des exemples de formations en chirurgie sont:

  • gestes de base en chirurgie. Nous travaillons sur un matériel en silicone et parfois sur des pattes de bœuf avec des lésions créées
  • repérage des veines pour perfusion
  • anastomoses intestinales manuelles et à la pince mécanique
  • chirurgie bariatrique
  • les énergies en chirurgie
  • la chirurgie plastique

Nous avons aussi un séminaire en urologie pour mieux effectuer la circoncision. En neurochirurgie un enseignement concerne la prise en charge des traumatismes crâniens. En gynécologie, en partenariat avec l’association Gynécologie Sans Frontières, les formations sont :

  • méthodes de contraception
  • prise en charge de la femme enceinte
  • gestes de bases en gynécologie
  • réanimation du nouveau né (besoin fréquent dans notre pays)

L’emploi de la simulation permet de sensibiliser les soignants aux possibles erreurs et leur gestion, de remettre à niveau certains soignants, de compléter l’enseignement universitaire (étudiants en médecine et infirmiers) et de former le public aux gestes de premier secours. La simulation rend la formation plus engageante. La maxime du centre est « Jamais la première fois sur un vrai patient ».

En 2023, 23 séances théoriques et pratiques ont été organisées pour un total de 530 participants. Dans un futur proche nous envisageons d’acquérir de nouveaux simulateurs et de construire un bloc opératoire.

LIRE AUSSI

Georges Bwelle
Author

Georges Bwelle

Chirurgien viscéral et digestif; fondateur ASCOVIME, superviseur général CSMP+ [Centre de Simulation Masso Pierre] View all Posts
Gaby Guembou
Author

Gaby Guembou

Master en microbiologie médicale, responsable statistique et logistique, moniteur junior CSMP+ [Centre de Simulation Masso Pierre] View all Posts

Laisser un commentaire

Join our newsletter

All the sim news, straight to your inbox.
Receive monthly the best research, innovations and stories on healthcare simulation

Join our newsletter

Most Read

Check out SIMZINE's most popular articles